Archives


mercredi 23 mars 2016 - 17:00 : Conférences Jeunes Chercheurs



Les « Conférences Jeunes Chercheurs » sont organisées pour permettre aux géographes récemment diplômés de l’Université de Liège de présenter des mémoires d’excellente qualité, récompensés par le Prix Sporck.

Les régions urbaines de Belgique. Actualisation et multipolarisation des communes par Mathieu TREFFER

A l’origine, la délimitation de l’espace urbain était aisée à réaliser. Une fois passé le mur d’enceinte de la ville, la campagne s’étendait sur des kilomètres. Au fil des décennies, cette limite est cependant devenue de plus en plus floue. En effet, de nos jours, de nombreuses personnes entretiennent des liens fonctionnels avec le cœur de la ville tout en en étant géographiquement éloignées. Par conséquent, l’étude des centres urbains doit se faire dans un contexte élargi. En Belgique, la délimitation de la sphère d’influence des villes s’effectue à l’aide du concept de région urbaine. La dernière actualisation de ces zones remontant à une décennie, il a été décidé de procéder à celle-ci afin de pointer les évolutions ayant eu lieu. Pour ce faire, la méthodologie employée pour définir les régions urbaines a dû être revue. Par ailleurs, les « villes élargies » ont été étudiées par de nombreux autres pays, utilisant leurs propres concepts et méthodologie. En France, l’INSEE a créé l’aire urbaine. Son originalité est de permettre l’identification de communes multipolarisées. Cette méthodologie a été appliquée au territoire belge afin d’évaluer l’ampleur et l’évolution de ce phénomène dans notre pays.

Étude de la disparition d'un glacier tropical dans les Andes boliviennes à l'aide du modèle climatique régional MAR par Chloé SCHOLZEN

(Titre original: Study of the recent disappearance of a tropical glacier in the Bolivian Andes with the help of the high resolution regional climate model MAR)

Le Glacier Chacaltaya, situé à 16°S de latitude dans les Andes boliviennes, était initialement célèbre pour abriter la piste de ski la plus élevée (5395 m) au monde. Aujourd'hui, le Mont Chacaltaya doit sa notoriété à la fonte extrêmement rapide de son glacier durant de la seconde moitié du 20ème siècle, fonte qui finalement mena à la disparition complète de celui-ci en 2009. L'objectif de ce mémoire était de reconstituer, grâce au modèle climatique MAR (Modèle Atmosphérique Régional), les conditions atmosphériques sur la période 1960-2014 dans la région du Chacaltaya, afin d'identifier les causes climatiques à l'origine du retrait accéléré de ce glacier. Ce travail a en outre permis d'évaluer la performance du modèle MAR à représenter le climat des Andes tropicales, dont la variabilité interannuelle est fortement influencée par le phénomène océano-atmosphérique El Niño/Oscillation Australe (ENSO).

Détection des sauts de cycles en mode quadri-fréquence : l’apport de Galileo à une approche efficace sous ionosphère active par Laura VAN DE VYVERE

Les pertes momentanées de signal sont un des problèmes majeurs du positionnement par satellites à l’heure actuelle. Une des conséquences de ces dernières est l’apparition d’un biais constant dans la mesure de distance satellite-récepteur, appelé saut de cycles. Les sauts de cycles, s’ils ne sont pas détectés, détériorent considérablement la qualité du positionnement.

Galileo  étant le premier GNSS à émettre sur quatre fréquences porteuses en Open Service, nous avons pu développer un algorithme de détection innovant, dont les performances dépassent largement celles méthodes bi et tri-fréquences traditionnelles, particulièrement limitées sous ionosphère fortement active.

Cet algorithme de détection quadri-fréquence permettra aux utilisateurs de Galileo de bénéficier d’un positionnement plus robuste et plus fiable. En termes de positionnement de précision, il s’agit d’une étape supplémentaire renforçant la compétitivité de Galileo  par rapport aux autres GNSS.