Archives


mercredi 12 octobre 2016 - 17:00 : Vers une métropole polycentrique transfrontalière dans l'Euregio Meuse-Rhin ?



Depuis la fin de la Deuxième Guerre mondiale, la question  transfrontalière est au cœur du projet européen. Elle génère de nouveaux espaces qui réagissent singulièrement aux crises et aux mutations territoriales. Parmi ceux-ci, l’espace transfrontalier Meuse-Rhin comprend trois villes principales (Maastricht, Aix-la-Chapelle et Liège). Il a été au centre des transformations territoriales de l’Europe du Nord-Ouest. Capitale de l’Empire carolingien, territoire principautaire, un des berceaux de la Révolution industrielle, à l’instar d’autres anciens bassins industriels, il fait aujourd’hui face à la métropolisation. À chacune de ces longues périodes, des interdépendances se sont tissées entre les villes et ont dessiné des axes de développement. Au cours de cette longue durée, les territoires ont pris des bifurcations différentes en fonction des capacités qu’ils avaient à s’inscrire dans un processus de résilience. Cette faculté de résilience se fonde sur la mobilisation d’un capital territorial. Le récit reprend le parcours du territoire liégeois au sein de l’espace transfrontalier pour dégager les attitudes et positionnements des acteurs lors des crises qui ont modifié le système territorial (féodal, proto- puis industriel, métropolisation). Le résultat laisse apparaître la complexité des relations au sein d’un espace transfrontalier. Il met également en évidence l’importance de la faculté des acteurs à se saisir du capital territorial lentement accumulé pour pouvoir se projeter dans de nouvelles relations avec les autres territoires de l’espace transfrontalier.