Archives


jeudi 08 novembre 2018 - 17:00 : Conférences Jeunes chercheurs



Les « Conférences Jeunes Chercheurs » sont organisées pour permettre aux géographes récemment diplômés de l’Université de Liège de présenter des mémoires d’excellente qualité, récompensés par le Prix Sporck.

Laura LAFORGE (Orientation Climatologie) : Comparaison de l’enneigement en Islande des produits satellitaires MODIS–Terra et MODIS–Aqua avec le modèle MAR lors de la période de fonte estivale

L’accélération de la fonte du manteau neigeux occasionnée par le réchauffement climatique que nous connaissons de nos jours est un fait inévitable sur notre globe terrestre. Les conséquences de cette fonte sont nombreuses et auront des impacts sur l’ensemble du système Terre-Océan.

Dans ce contexte bien spécifique, l’objectif du travail a consisté à confronter des donnéessatellitaires, relatives à l’étendue de la couverture neigeuse, avec des simulationsd’enneigement fournies par le modèle climatique MAR (Modèle Atmosphérique Régional) et ce,lors de la période de fonte estivale de 2003 à 2011. Le but de cette comparaison sera d’évaluerla qualité et la précision du modèle quant à la représentation de la couverture neigeuse etpermettra éventuellement d’améliorer les simulations de la variable d’enneigement du MAR. Ledomaine étudié se voulait être un lieu peu exploré dans le monde scientifique et jouissant d’unclimat polaire. Notre choix s’est porté sur l’Islande qui se situe juste à la périphérie du cerclepolaire Arctique. Les produits satellitaires utilisés pour la comparaison sont les produitsMOD10A2 (Terra) et MYD10A2 (Aqua) de MODIS (Moderate Resolution ImagingSpectroradiometer).

Manon DECALF (Orientation Géomatique et Géométrologie) : Création d’un ModèleNumérique Dynamique de Surface (MNDS) à l’aide de l’algorithme de la Direct LinearTransformation (DLT) et détermination des champs de vitesses de l’écoulement àpartir d’appareils vidéographiques

Les ruptures de digues fluviales provoquent des dégâts considérables tant sur le plan humainque matériel. De nombreuses recherches ont étudié le mécanisme de rupture par surverse enconsidérant un flux transversal à l’édifice et en négligeant le flux longitudinal. Cependant, laformation de la brèche est fortement influencée par le flux longitudinal.L’objectif du travail consiste donc à modéliser de manière dynamique la géométrie de la surfacelibre de l’écoulement résultant d’une rupture de digue par surverse en configuration fluvialedans le but de comprendre le processus de formation, d’érosion et de propagation de la brèche.Cette modélisation a permis d’obtenir des champs de vitesses eulériens de l’écoulement surbase d’acquisition d’images FullHD à un taux d’échantillonnage temporel de 30 images parseconde. Les parties de la brèche les plus vulnérables à l’érosion ont ainsi pu être identifiées afinde mieux comprendre son processus de propagation.

Conférence gratuite, entrée libre.

Toutes les conférences de la Société Géographique de Liège se déroulent dans l'Amphithéâtre Sporck, à l'Institut de Géographie (bât. B11, suivre parking P12), Quartier Village 4, Clos Mercator 3, 4000 Liège (Sart-Tilman). Pour voir le plan, suivez le lien suivant : https://goo.gl/maps/BBim4MgeXDz