Archives


jeudi 14 novembre 2019 - 17:00 : Conférence « nouveaux diplômés en géographie »



Chaque année, la Société Géographique de Liège donne la parole à des géographes récemment diplômés de l’Université de Liège pour exposer les conclusions de leur mémoire qui s’est particulièrement distingué en géographie humaine, en géographie physique ou en géomatique & géométrologie.

__________

Intentions de mobilité résidentielle des futurs diplômés : étude des tendances en province de Liège

 

Charlotte BERNIER

Dans un contexte où l’économie moderne est basée sur la connaissance, les diplômés de l’enseignement supérieur représentent une source importante de capital humain. Pour en retenir un plus grand nombre, il est donc crucial de comprendre ce qui motive et détermine leurs intentions de mobilité résidentielle. C’est plus particulièrement le cas des régions périphériques telles que Liège, qui doit concurrencer les régions métropolitaines supposées plus attractives. Pour ce faire, ce mémoire a complété une étude de 2017 menée à l’échelle de l’Eurégion Meuse-Rhin (EMR) hormis la province de Liège, et analyse si les étudiants de la province de Liège ont l'intention de rester dans l’EMR ou non, ou s’ils sont incertains. La destination privilégiée par les futurs diplômés a également été analysée, ainsi que le rôle et l’importance des facteurs de localisation forts et faibles, des facteurs sociaux et des caractéristiques individuelles dans la détermination des intentions de mobilité des futurs diplômés.

__________

Transport de neige par le vent et plateformes glaciaires : une étude de modélisation régionale en Péninsule Antarctique

Gilles PAROTTO

Le transport éolien de la neige est une composante mal connue et pourtant non négligeable du climat des hautes latitudes, qui contribue notamment de manière significative à la diminution de masse des calottes polaires. Mais ce n'est pas son seul effet. La mise à nu de couches plus vieilles et plus sombres du manteau neigeux par érosion de la neige fraîchement déposée s’accompagne d’une série de rétroactions positives qui augmente la fonte de la surface. La stabilité des plateformes glaciaires, qui contrôlent la décharge de glace à l’océan, est directement affectée par ce mécanisme dont l’accentuation est attendue dans un contexte de réchauffement climatique. À l'aide du modèle climatique régional MAR (développée à l'Université de Liège), nous simulons le climat de la Péninsule Antarctique sur la période 1980-2018 et tentons de quantifier le rôle du transport de neige par le vent sur les différents paramètres pertinents dans cette région de l'Antarctique (climat, bilan de masse de surface et production d'eau de fonte en surface).

__________

Développement d’une extension logicielle implémentant le parcours d’un graphe par temps régressif

Julien LACROIX

Le parcours de graphes routiers est couramment utilisé, notamment par les applications de calcul d’itinéraires. La transposition de ces parcours de graphes en mode maillé utilise un algorithme de propagation appliqué au réseau routier désormais matérialisé par un ensemble de pixels. Cette transposition est utilisée dans le cadre du profilage géographique, afin de mettre en évidence le point d’ancrage d’un auteur de plusieurs crimes localisés dans l’espace et dans le temps en se basant sur un ensemble de postulats. Le parcours de ce graphe en mode maillé est réalisé depuis chaque site de crime, à partir duquel on « remonte le temps » en se propageant sur l’ensemble du réseau routier rasterisé en fonction de la vitesse autorisée en chaque pixel. Le point d’ancrage est alors donné par le pixel minimisant la différence entre l’heure de passage maximale et minimale. L’objectif de ce mémoire est de construire une extension logicielle implémentant ce processus, tout en étudiant les différentes erreurs qui affectent le résultat final, et en tentant de les résoudre afin d’améliorer celui-ci. Au final, le processus a bien été implémenté et transposé sous forme d’extension du logiciel-SIG QGIS, ainsi que deux autres solutions de mise en évidence d’un point d’ancrage également énoncées dans le cadre du profilage géographique : la minimisation de la moyenne et de la variance des temps de déplacement du point d’ancrage vers les sites de crime. Certaines erreurs ont été solutionnées, telles que l’amélioration des coûts propagés et le rattachement des sites de crime sur le graphe routier. D’autres ont seulement pu être analysées, et des pistes de solution ont été proposées (adaptation du temps de parcours à la date et à l’heure, prise en compte du sens de circulation et de la non-planéité du graphe routier).

 

Conférence gratuite, entrée libre.

Toutes les conférences de la Société Géographique de Liège se déroulent dans l'Amphithéâtre Sporck, à l'Institut de Géographie (bât. B11, suivre parking P12), Quartier Village 4, Clos Mercator 3, 4000 Liège (Sart-Tilman). Pour voir le plan, suivez le lien suivant : https://goo.gl/maps/BBim4MgeXDz